Je vois la vie en rôooseuh

ahhhh ce rose, plus ou moins passé par le temps, ce rose qu’ils osent (ou pas) porter 2 dimanches par an. Ce rose qui se marie avec un peu de doré pour la forme, ce rose qui nous réveille parfois dans notre sommeil violet, dans notre grisaille, dans nos airs essoufflés de CarAIME.

« Utilisée au troisième dimanche de l’Avent (Gaudete) et au quatrième dimanche du Carême (Lætare), la couleur rose, couleur de l’aurore, marque, au milieu de ces temps de pénitence, une pause où l’Eglise vise à mieux faire entrevoir la joie qu’elle prépare (Noël ou Pâques), à donner courage pour les dernières étapes à parcourir et à rendre grâce pour les œuvres déjà accomplies. Jadis, où l’on était plus attentif qu’aujourd’hui à conformer l’environnement du culte à l’esprit de la liturgie célébrée, on pouvait, ces dimanches-là, contrairement aux autres dimanches de l’Avent et du Carême, parer l’autel de fleurs, sonner toutes les cloches et toucher les orgues alors que les diacres et les sous-diacres prenaient la tunique et dalmatique qu’ils avaient abandonnées au début de l’Avent ou du Carême. « 

Ce rose je l’ai découvert il n’y a pas si longtemps en fait, parce que mon super grand curé qui n’a peur de rien (ou presque) avait affronté son assemblé en ROSE. 1M95 de rose bah croyez moi on le loupe pas. Ca m’intriguait pourquoi alors que c’est dans l’histoire de l’Eglise, dans le temps liturgique , pourquoi je ne l’avais jamais vu avant ? Pourquoi ils n’osaient pas? le rose leurs va si bien 😉

Et depuis ce jour j’aime tout particulièrement ce jour (enfin ces 2 jours), il est plein de joie, il pétille avec ce rose. Un peu comme la coupe de champagne rosé de notre mariage en fait hihi. Il rayonne ce rose, il donne envie de changer nos quotidiens, il donne envie d’affronter chaque jour un peu plus. Il nous rappelle que ce temps particulier n’est pas triste, n’est pas mort mais bien un temps qui prépare à l’Espérance, qui prépare à une grande joie. Ce rose, il me rappelle que la petite Thérèse disait « je ferais pleuvoir une pluie de roses »

cette fleur si délicate, si belle aux pétales de velours et au parfum si varié, si doux. C’est ma fleur préférée depuis longtemps, pour sa délicatesse, pour son lien avec Marie, pour ma petite Thérésita.

Aujourd’hui je vois la vie en rose 😉 et même si ils ne se pareront pas tous de rose, je sais qu’ils l’auront tous dans le cœur.

 

tous droits réservés

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s