ma copine Jade

Je voulais vous parler de plusieurs de mes rencontres étoiles, des rencontres qui marquent une vie, ces rencontres où il suffit juste de prononcer un mot un peu comme une formule magique qui nous inonde de bonheur rien qu’en la prononçant .

Moi j’en ai plusieurs, souvent ces petits mots magiques mettent du soleil dans mon ciel gris, certains issus de rencontre littéraire, d’autres bien réelles ( « t’es mo’te? » en fait partie bisous m’ame Joyeuse )

J’ai reçu le livre de Jade à un jour important pour moi , il y a longtemps, je l’ai offert et ré offert. Je l’ai lu, relu et je le savoure encore des années plus tard comme un bonbon tout doux. En rangeant après le déménagement j’ai retrouvé un calendrier de dates importantes (que je me suis empressée de continuer à remplir) , avec tous les mois une citation de JADE. Comme un sourire, comme un appel à se souvenir. Dans quelques temps, je lirais ce livre à ma fille, plus tard à mon fils et Jade qui s’était endormi dans mon coeur, se réveillera jours après jours pour jouer avec nous. Jade me fait beaucoup penser à la petite voie de Sainte THérèse (sans nulle doute ma sainte préférée ) et à son petit copain « le petit Prince » .

Alors J’ai décidé tous les mois de vous partager la parole de notre petite Jade, notre petit trésor à nous. En espérant vous donner envie de faire sa rencontre un jour 😉

L’histoire:

Jade est une petite fille qui se pose beaucoup de questions sur le monde qui l’entoure et qui cherche à « relier sa petite graine de vie au grand bouquet de l’infini ». Elle rencontre différents personnages et essaie de comprendre davantage ce monde extraordinaire, paradoxal et intrigant. Par exemple pourquoi les gens parlent tous de la paix et n’arrêtent pas de se faire la guerre. Elle rassemble les pièces du puzzle pour comprendre le sens de l’amour, de la prière, de la liberté (le fameux “champ de possibles” où s’exprime notre talent ), de cette capacité de don qui sommeille en nous. Très simplement, elle propose avec ses mots d’enfant une interprétation de ce qu’est la vie, en particulier concernant le mystère de la présence de Dieu sur terre, dans la petite vie de tous les jours et dans le cœur de chaque homme… Elle s’efforce de trouver des clés pour comprendre les mystères de la vie, présumant que les sacrés mystères sont aussi probablement des mystères sacrés. Mêlant humour et légèreté, la petite guetteuse de la beauté cachée derrière l’apparence des choses, propose une philosophie à la fois profonde et simple, qui coule de source. Pour finir, son ambition à elle est claire : elle veut devenir milliardaire… en sentiments ! Voilà pourquoi elle donne carte blanche à Dieu: “ Que ta volonté soit fête ! » Elle est irrésistible par sa fraîcheur inventive et son esprit d’émerveillement. Elle est inoubliable.

 

Pour le mois de Janvier, on  commence l’année en apprenant à rêver, laissons nous porter!20160128_114403

Publicités

à la saint Antoine

Je ne sais pas d’où vient cette tradition d’invoquer saint Antoine pour les objets perdus (plus précisément on le prierai pour tout ce qui a été perdu ça va du matériel au moins matériel notre foi par exemple) , mais ma grand mère avait, elle, coutume de dire que « ce que tu cherches tu le retrouveras toujours quand tu le chercheras pas/plus si tu dois le retrouver »

L’histoire que je vais vous raconter, c’est l’histoire d’un sentiment coupable d’adulte qui n’a pas veillé aux affaires de sa fille. C’est l’histoire d’une foule de saints anges qui veillent chez nous, sur nous.

« once open a time » (oui oui oui j’aime bien frimer de temps en temps:-p )

Si il y a bien quelque chose que je ne voulais pas égarer c’est bien la médaille de baptême de ma fille, alors je la gardais précieusement dans sa boîte ne la sortant que pour les grandes occasions et/ou le dimanche à la messe. Oui vous me direz que cette médaille est faite pour être portée mais ayant perdu (mordillé aussi:p) ma propre médaille je vous avoue que j’aimerai que ma fille puisse au moins la porter elle même (et puis après plus grande si elle la perd ça sera de sa responsabilité plus la mienne quoi que.).

Puis vint le jour où on a cherché cette précieuse petite boîte orange, cette petite boîte que j’ouvre toujours avec émotion car rien que dans cette petite boîte réside tout l’amour du parrain et de la marraine de minipuce, réside notre acte de foi le jour de son baptême, réside une sainte patronne avec son bébé sa présence à nos côtés. Un jour on l’a cherché, j’ai pesté, ouvert les placards, toutes mes propres boîtes à moi, cherché dans ma mémoire la dernière fois qu’on lui avait mise, tout ça sans succès. Puis j’ai « essayé » de ne plus y penser (et appliquer la méthode de ma grand mère), j’ai même fini par me faire à l’idée de devoir lui en ré offrir une avec tout ce que cela implique. Puis on a dû faire les cartons pour déménager, là j’ai cru que l’on allait la retrouver cette petite boîte farceuse, derrière un meuble, sous le lit de mini mais non l’appartement finit vide sans que l’on ai retrouvé la voyageuse.

Début Janvier 2016 ça fait bientôt 1an qu’on a égaré la boîte, presque un an et j’ai fini par ne plus y penser, enfin presque plus. On achève de ranger les cartons, vider les derniers sacs qui encombrent notre chambre pour installer le respirateur de papatissier (il fait de l’apnée du sommeil). Et là, au détour d’un banal sac où j’avais mis il y a bien longtemps tout ce qui restait et pour qui je n’allais pas assembler un carton. Au détour de ce sac j’ai aperçu la petite boîte orange, j’ai d’abords cru qu’elle était vide et je me suis dit que franchement il abuse là haut c’est déjà bien assez douloureux comme ça. Et puis je l’ai ouverte, là tout gentiment reposait sa jolie petite médaille, Marie avec son bébé jéju dans les bras me souriait. Elle avait un petit air réconfortant cette petite Marie là, comme pour me dire « tu vois, je suis toujours là, je ne vous ai pas quitté ». Et là moi toute maman bête que je suis avec mon bain d’hormones, j’ai versé ma larmichette. Je dégoulinais de joie, de bonheur de la revoir là bien sagement posée dans sa petite boîte. J’étais tellement heureuse que j’ai appelé dans l’appartement, papatissier est arrivé un peu inquiet et il m’a trouvé assise sur le lit, lui tendant victorieuse la petite boîte orange. Et lui aussi a souri.

Depuis ce jour vous pensez bien que je la surveille comme le lait sur le feu la petite boîte, pas un jour ne passe sans que je ne l’ouvre, que je dise bonjour à Marie, que je lui sourie comme une promesse de ne plus la perdre dans le dédale de nos vies. Minipuce a grandi depuis la dernière fois qu’elle l’a porté, alors elle la caresse, dit « jolie Ma hi » . Je lui ai promis de lui mettre pour ses 2ans (dans quelques semaines déjà) dans notre virée nordique. En attendant je lui raconte, je lui apprends à prendre soin de cette petite boîte (et de l’autre la bleu avec sa gourmette désormais trop petite et son petit ange) et surtout de ce qu’elle contient.

Ma douce Mamy, toi qui de là haut doit avoir le sourire jusqu’aux oreilles en chuchotant dans mon cœur « tu vois qu’est ce que je t’avais dis » Merci !

Oh ma chère maman du ciel, tu nous aime hein ? Mon cœur d’enfant sautille de joie de t’avoir retrouvée comme on retrouve une amie si chère. Comme un rendez vous tellement attendu, une rencontre inattendue. Le coin prière est rouvert pour l’occasion, Apoline découvre et balbutie ses premiers merci jéju, ses « je t’aime ». Et oui Dieu fait des petits miracles dans nos vies tous les jours, des fois des petits miracles presque invisible, des miracles qui ne feraient pas de grnads saints mais si on se penche bien ils sont drôlement chouette quand même.

20160127_170333

et paf le GIF

Sur Facebook en ce moment, il y a un GIF (pour les néophytes comme mois une image animée ) qui circule et qui à il faut l’avouer un certain succès particulièrement sur la cathosphère.

Moi comme je suis un peu joueuse, je l’aime forcément. Ça me rappelle le bon vieux temps des lapins qui bougent (dès que je remets la main dessus je vous le dis mais le farceur bouge beaucoup ^^), de ma bible ouverte pour trouver un verset qui irai avec le lapin du jour. Laisser oeuvre la providence, Dieu à travers les pages de ma bible ouverte (et un peu poussiéreuse faut avouer )

Je suis un peu joueuse et Dieu il le sait bien, il sait bien que même dans la course du quotidien (ma fille qui coure en pyjama et la pile de linge qui attend alors qu’il est déjà 9h22) je ne résisterai pas, je prendrais ensuite mon crayon pour griffonner dans un coin ce verset pour le mâchouiller dans la journée et y revenir quand le calme reviendra après la tempête. Il le sait bien lui que je sais pas toujours comment lui dire que je pense à lui, que j’aimerai lui faire une plus grande place mais que parfois j’y arrive pas, pas assez en tout cas. Alors mon petit « je t’aime », « je ne t’oublie pas hein » je cours et je reviens. Et tous ces moments où je lève le regard vers le ciel, en disant donne moi la force Seigneur, la force des nuits si courtes, la force des supermamans, la patience qu’il risque de me manquer quand ma tourbillonnante petite fille va lancer son « mode faisattentionàmoi ». Seigneur donne moi d’être parent, éducateur, sensible solide et sécurisant. donne moi la force d’être témoin aussi et de prendre le temps pour toi, pour te laisser être là dans nos vies comme on se l’ait juré un 11juillet.

Alors faites vous plaisir, laissez le vous parler, laisser lui une petite minute pour vous rejoindre et en plus c’est offert par notre bon Pape François.

bon si quelqu’un à le moyen de le faire fonctionner sur mon blog je prends parce que là finalement ça n’a pas trop d’intérêt mais bon l’idée et là et le petit clin DIEU aussi :p

 

 

Ps: ça serai aussi l’occasion de vous parler de pourquoi il a été conçu ce GIF, vous parler des JMJ mais ça c’est une autre histoire 😉

impromptu

La Vie est « drôle » parfois (je mets des guillemets vous me pardonnerez les linguistes :p ) drôle pas dans le sens de rigolote (quoi que) mais plutôt dans le sens de surprenante parfois pas que en bien.

On attend un appel pour fixer un café et il fini par arriver cet appel, on est heureux et ça s’entend mais la voix en réponse est sombre, basse et presque inaudible. On demande si ça va ou plutôt « ça va pas? » une réponse dans un souffle, on se retrouve stoppé net en pleine joie le souffle coupé, on se demande si on a bien entendu, on aimerai se tromper mais les sanglots dans la voix à l’autre bout du fil nous confirme que non on a bien tout compris.

On avait demandé à lutine de venir dire bonjour, on se retrouve avec une lutine qui ne comprend pas pourquoi maman a de l’eau dans les yeux. Une lutine a qui on dit après avoir raccroché que même les adultes ont parfois du chagrin et qu’on va prier Marie qui est la maman de tout le monde de les consoler. « et jéju aussi? » allez et Jésus aussi tiens t’as raison lutine.

Parfois on attend un appel, on le reçoit dans la joie, on raccroche le cœur lourd et la seule joie qui reste est notre Espérance, notre Foi qui pourtant parfois est bien incertaine. Oserais je la transmettre?  Oserais je lui dire qu’on prie pour elle et pour sa famille depuis son appel? Oserais je lui parler de la beauté et la force de la prière commune même pour les inconnus? J’avoue que de prime abord je dirais que non mais qui sait IL nous réserve tellement de clin Dieu et de grâces.

Merci pour elle, pour eux, pour nous Seigneur d’être là même quand on te renie comme Pierre, qu’on te trahi comme Judas, qu’on t’aime sans condition comme Jean. Merci Seigneur de me garder près de toi malgré mes départs et mes retours parce que vraiment avoir la Foi c’est une sacré force et j’aimerai tellement la partager, avoir cette facilité à en parler surtout dans des moments comme ceux là.

 

Lapinbleu554C-Mt5_5-copie-1

 

ps  l’ami lapin  si tu passes par là je t’ai emprunté ce dessin car tu es bien placé pour savoir à quel point il m’est cher, merci !

l’absence n’est pas vide de sens

il y a des rencontres impromptues, des rencontres inattendues, des rencontres qui vous chamboulent, des rencontres qui vous enferment, des rencontres qui vous délivrent, des rencontres qui font sourire, des rencontres qui font pleurer.

Il y a des rencontres qui font espérer, des rencontres qu’on veut préserver, des rencontres anodines, des rencontres qu’on veut cacher, des rencontres qu’on veut crier au monde.

Il y a des rencontres qui vous font parfois faire des erreurs, des rencontres qui vous apprennent dans la douleur, des rencontres soleil, des rencontres épineuses qui finissent par aboutir sur des merveilleuses découvertes.

J’ai arrêté d’écrire en 2011 et je m’aperçois aujourd’hui que c’est aussi beaucoup en lien avec ce mot rencontre.

Un jour un prêtre frère ami m’a dit « tu sais la vie c’est pas un chemin tout droit, on a nos pics de foi et nos ravins. C’est un cycle, un peu comme la pluie et le beau temps. L’un précède l’autre mais le soleil revient toujours alors Dieu c’est pareil quand il est en toi il revient toujours. »

2011 je ne sais pas ni où ni quand tout à basculé. Je me souviens juste que dans les années qui ont précédé et tout particulièrement en 2011 je sortais d’un épuisant combat pour mon sale gosse, j’avais rencontré d’autres jeunes, j’avais joué (ouhhh lalal toi? oui moi bah quoi c’est en jouant que j’ai connu papatissier . Voilà tu sais tout) j’avais pris des claques par (ce qu’on appelle chez nous ) des pyjamas (comprendre des gamins)Je me souviens que je m’étais aussi éloignée de Lui d’abord sans m’en apercevoir, puis en déménageant. De cette époque il reste Max, Gaspard, Marguerite, Alexandre, Julien, MKL… De cette époque il reste de belles amitiés, des petits trésors, des jeunes adultes qui prennent le relais et rentrent dans la vie active, il reste des petits que j’ai vu grandir, mûrir. Il reste des voyages, des souvenirs et des larmes aussi. De cette époque, il reste monmari ;), il reste nos heures de jeu (et surtout de grand silence sur skype juste pour être ensemble ^^), il reste un avenir à continuer de bâtir. Il reste des amis qui sont là même loin, il reste notre informaticien préféré qui squatte chez nous régulièrement avec beaucoup de joie. Il reste de cette période des blessures encore à vifs, des cicatrices qui saignotent de temps en temps et moi je suis comme mon chat quand j’ai mal je me planque XD .

Aujourd’hui on est en 2016 et oui ça y’est ^^ ça fait 5ans que j’avais lâché l’écriture, que j’avais pris de la distance (parfois contrainte par la non connexion parfois par choix), pour me protéger, pour reprendre mon souffle, me construire. Je me suis perdu loin de tout parfois puis je l’ai rencontré, je l’ai rencontré discret timide et silencieux. Je l’ai rencontré, on s’est apprivoisé, il m’a ramené à la lumière et on a fini par s’aimer.  Alors oui j’ai lâché mon blog, une partie de mon coeur, des amis mais j’ai quand même trouvé sur la route un trésor drôlement chouette qu’à l’époque je n’osais même plus espérer trouver.

2016, je suis là et quand je relis ces années de silences, je me rends compte qu’elles ont été bien rempli et riche. Je me rends compte que parfois je me suis reniée, je me suis éloignée de vous, amis bien établis non pas parce que je ne vous aimais plus mais bien parce qu’ autre chose m’attendait. Je me suis éloignée sûre que vous seriez sans aucun doute là quand je reviendrai. Comme l’a dit un jour un sage éléphant de ma connaissance « de toute façon quand tu seras amoureuse et en couple, tu ne le diras que quand tout sera sûr et on risque d’être surpris ». Croyez que je suis désolée si certains ont eu à souffrir de cet éloignement mais j’en avais besoin, c’était mon cycle « ombre » comme on en a tous un jour, un cycle lumière s’est installé avec mon mari et mes enfants mais cette fois JE SAIS!  Lorsque le cycle ombre reviendra je serais prête, je saurai que je ne serai pas seule pour traverser ça.

2016 et de belles amitiés se réveillent, d’autres se consolident, ma fille sourit et pour la première fois son frère lui rend son sourire instant éphémère mais oh combien précieux.

2016 commence dans ce pétillement des retrouvailles, des cafés programmés (parce que non y’en a marre de tout le temps en parler et pas se « forcer » à les fixer) , des discutions entre 2 biberons et tâches ménagères, des mots posés, des chants retrouvés, des » insomnnuits  » partagés, des ateliers peintures entre mamans, des « tu m’as grave manqué » , des « ne me laisse plus » , des promesses, des peut-être, des futurs rencontres/retrouvailles.

on est le 7 Janvier et j’aime déjà beaucoup 2016! MERCI

 

en route pour une nouvelle aventure

2015 pour nous a été une année vraiment particulière, une année intense, une année avec ses hauts, ses peurs, ses larmes de joies, ses larmes d’épreuves. Une année qui nous a vu nous dire oui, nous engager à la suite de Dieu, continuer de porter du fruit et de témoigner et consolider notre amour des autres. Une année où papatissier a pu s’entraîner pour l’examen qui l’attends. Une année avec nos familles, une année bien animée par notre jolie miniprincesse, notre petit tourbillon personnel. Une année dans l’accueil des amis, l’accueil de la vie, l’accueil et le sourire.

Une année dans les cartons, une déménagement pour s’agrandir maintenant y’a plus qu’à trouver quelqu’un pour vendre l’ancien appartement.

Une année riche mais intense aussi qui nous a bien mis sur les rotules mais bon « que votre joie soit parfaite » ^-^

2016 s’ouvre pleine de projets, des envies de voyages pour visiter les amis si loin, ceux qui sont si près dans le coeur, ceux qui sont là avec moi depuis toutes ces années. TOI, LUI, VOUS… Limoge, Toulouse, Perpignan, Vigeois, Bordeaux, Beaupréau, Grenoble, Lyon, Amien, Lille, Paray, l’île Bouchard et tant d’autres… bref pleins de destinations reste plus qu’à obtenir le « graal » hihihi

2016 s’ouvre sur des événements, des engagements (encore ^^), des témoignage de foi, des retrouvailles.

2016 s’ouvre sur la joie, le partage, la foi, nos enfants qui grandissent et nous émerveillent chaque jour un peu plus.

2016 s’ouvre sur l’examen le fameux, sur un bilan de compétence, sur des réflexions concernant nos avenirs, sur des recherches de maître de stages, d’employeurs.

2016 s’ouvre avec tant de choses à découvrir, tant d’inattendu, tant de surprises, tant de soleil, tant de petits riens, tant de sourire…

2016 vient on t’attend, quoi que tu nous réserves on sera là, debout, ensemble, fort. On sera là avec vous.

merci à chacun de vous de suivre nos petites bulles qui s’envolent vers le ciel! Que 2016 soit pour vous aussi belle et bonne que possible.

carte-voeux-bonne-annee-2016-originale-imprimer-gratuitement